on partage

YESSS PODCAST

PRÉSENTATION

Que ce soit en travaillant, en faisant le ménage, en prenant un bon bain ou en dessinant ton chat, chacune de ces tâches nécessite un petit fond musical. Mais est-ce que tu ne t’es jamais dit que tu pouvais aussi réaliser toutes ces activités en te cultivant ?

Sous les très bons conseils de l’une d’entre vous, je me suis mise à écouter le podcast YESSS, avec 3 « S » ! Et cela fait maintenant 2 semaines que j’enchaine leurs épisodes dès que j’en ai l’occasion. Mais alors de quoi est-ce que peut bien parler ce podcast ?

« YESSS c’est un podcast de warriors, et pas n’importe lesquelles. La warrior suprême c’est ta cousine, ta mère, ta pote… et en fait la warrior, c’est aussi toi. Si tu ne le savais pas ou si tu en doutes, laisse nous te montrer à quel point c’est le cas. À partir de là tout de suite et ce, 1 fois par mois, on récoltera des témoignages de meufs qui ont triomphé sur le sexisme. Celles qui répliquent, qui recadrent, qui claquent et qui résistent. Et ça va nous faire un bien fou, à toi et à nous, de voir à quel point on est douées et d’enfin rencontrer la gigantesque équipe dont on fait partie ! » 

YESSS podcast est animé par Anaïs Bourdet qui est à la tête du merveilleux projet et compte instagram féministe @payetashnek, Elsa Miské, cofondatrice du jeu de société qui découle de ce podcast intitulé « Moi c’est madame », et Margaïd Quioc, journaliste et réalisatrice. Ensemble, elles vont ainsi partir à la découverte de femmes dans tous les milieux et domaines pour ainsi enregistrer leurs histoires, leurs victoires face au tout-puissant, le patriarcat.

Si aujourd’hui j’y consacre un article, c’est parce que je souhaiterais à mon tour, partager ce superbe podcast qui donne la pêche, qui donne du courage et surtout qui te redonne confiance ! Est-ce que toi aussi tu as déjà senti un jour cette grande fierté après avoir remis à sa place ce mec dans la rue qui te sifflait, ce gars dans les transports qui te fixait, ce patron au travail qui t’appelait « ma belle » ou pire encore, ce mec en boîte avec les mains un peu trop baladeuses ? Alors comme toutes ces femmes qui témoignent ici, tu fais partie de la team des warriors ! Ce podcast a alors plusieurs rôles : divertir, re-booster ton ego, te faire prendre conscience que toi aussi t’es une warrior (oui oui je t’assure, t’en es une !) ou encore donner plein de bons petits conseils.

Chaque épisode se concentre sur un thème précis : les warriors de l’espace public, les warriors au travail, en soirée, en famille, en couple, pendant le sexe etc… il y a même un épisode sur les warriors juniors ! Parce que oui, le sexisme ramène sa fraise dès le plus jeune âge…

Lorsque j’ai commencé à écouter ce podcast, j’étais extrêmement envieuse du caractère et du courage de ces femmes qui ont osé s’imposer et dire « stop, là c’est trop ! ». Il y a même eu un moment où j’ai commencé à me sentir mal car je pensais que j’étais finalement incapable de réussir à m’opposer aux comportements et aux paroles déplacés et que finalement, j’étais peut-être vouée à continuer d’être rabaissée constamment. Mais au fur et à mesure des épisodes et des thèmes abordés, j’ai commencé à me retrouver dans beaucoup de témoignages et à m’apercevoir que par moments, moi aussi j’avais finalement réussi à barrer la route de ce bon vieux sexisme ! C’est alors que j’ai commencé à me lister mes petites victoires personnelles et à reprendre confiance en moi ! Car même si certains témoignages relatent des histoires où les femmes ont réussies à s’imposer de façon impressionnante en mettant un poing dans la figure du patriarcat, d’autres à l’inverse ont raconté des victoires plus subtiles, utilisant souvent le principe de la communication non violente par exemple, mais qui n’en restent pas moins toutes aussi victorieuses. Car il n’y a pas de bonne ou de mauvaise victoire, chacune d’entre elles compte. Enfin, chaque témoignage est un conseil de plus sur comment réagir la prochaine fois que toi aussi, tu te trouveras dans cette situation. Ainsi, YESSS te permet de te construire un petit livre de répliques contre le sexisme, que tu pourras ensuite ouvrir et feuilleter afin de piocher LA phrase qui te permettra de lui faire baisser la tête et de te faire sortir grande gagnante de cette conversation.

Mais attentiooooon : je tiens à préciser que ne pas répliquer ne fait pas de toi quelqu’un de faible. Bien sûr qu’il nous est à toutes arrivé un jour de se retrouver sans savoir quoi répondre. Et c’est normal ! Depuis toujours, on évolue dans une société qui tend à nous faire passer pour « le sexe faible » et nous rabaisse sous couvert de notre naïveté ou du fait que nous sommes « des petites choses fragiles ». Cette pression étant très présente et importante, il nous arrive en effet à de très nombreuses reprises, de nous retrouver dans une situation où l’on souhaiterait crier, hurler, insulter et rembarrer, mais où l’on préfère acquiescer avec notre plus joli sourire. Et c’est justement pour ça que YESSS podcast est là ! Avec YESSS, apprenons à répliquer mais surtout apprenons à avoir confiance en nous.

 

NOS TÉMOIGNAGES

Et si vous aussi vous racontiez vos propres victoires ? Que ce soit ici ou sur Instagram, racontez vous aussi, cette fois ou vous avez réussi à faire taire la personne qui, en face, ne vous accordait aucun respect sous prétexte de votre genre ! Prenez le temps d’y réfléchir car même si vous ne pensez avoir aucune victoire, vous vous rendrez vite compte en cherchant bien que vous aussi vous êtes bien une warrior !

Personnellement, l’une de mes plus grandes victoires s’est déroulée au travail. Lorsque j’étais caissière, un client est un jour venu le matin pour me demander d’effectuer un retrait d’argent à ma caisse, ce à quoi je lui ai gentiment répondu que ce n’était pas possible car ma caisse venait d’être vidée. Il s’est alors énervé, m’a prise de haut (de très haut il faisait à peu près 1m90 et moi à peine 1m65), disant que je n’y connaissais rien et qu’il voulait voir UN supérieur. J’avais beau lui répéter que MA supérieure lui dirait exactement la même chose, il a quand même fallu que j’aille chercher ma chef pour qu’elle vienne lui répéter que non, ce n’était vraiment pas possible puisque ma caisse ÉTAIT VIDE. Je l’ai finalement aidé à retirer son argent auprès d’une caisse automatique puis il est parti. L’après-midi, rebelotte, il est revenu pour me demander la même chose. Et si le matin j’avais réussi à garder mon calme, là il n’était plus question de revivre la même histoire. Il est alors venu s’adresser à moi à nouveau de manière très désagréable pour me dire « retire-moi de l’argent » ce à quoi j’ai répondu avec nonchalance « vous êtes grand, vous pouvez le faire tout seul ». Bien sûr il n’a pas du tout apprécié et s’est plaint que je ne respectais pas du tout les clients. C’est alors que je lui ai sorti un grand discours selon lequel j’étais respectueuse uniquement avec les clients respectueux et que le client n’avait pas tous les droits, encore moins celui de mal parler aux employés. Il est alors devenu tout penaud, ne s’attendant pas à ce que je réplique, et m’a répondu « non mais moi je voulais juste retirer mon argent… ». Et je suis partie, le laissant seule à sa caisse automatique.

Ce qu’il est aussi important de préciser c’est que pendant toute cette altercation, deux de mes collègues hommes au loin m’envoyaient des signaux me demandant si je voulais qu’ils s’interpellent, ce à quoi j’ai répondu « Je suis assez grande, je gère, merci ! »

You may also like

4 Commentaires

  1. Super article, vraiment bien écrit. Félicitations à l’auteur.

    1. Merci beaucoup pour votre retour, c’est très apprécié !! 🙂

  2. Génial merci pour la recommandation !!! J’attends la livraison du jeu ( que j’ai d’ailleurs réussi à trouver neuf sur le bon coin donc tout bénef pour la planète, le meufs et mon porte monnaie 😏🌱💰 !)

    1. Oh super! Je suis jalouse, j’envisage également de me procurer le jeu ! Mais plus difficile de trouve à Montréal…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *